Association Elephant Blanc Cambodge Parrainage Orphelinat Humanitaire Enfant
 
Pour assurer un avenir aux orphelins et démunis du Cambodge
 
 
 
  La Présidente :      
       

 

Née au Cambodge, Honorine A. FITTE, quitte son pays dans les années 75 avant le génocide des Khmers rouges pour poursuivre ses études (ancienne élève du lycée français René Descartes de Phnom Penh de 1965 à 1974) à Paris (elle connait donc très bien le Cambodge d'avant-guerre et le Cambodge actuel). Elle n'y reviendra comme beaucoup que des dizaines d'années plus tard. Après les années de guerre, de folies meurtrières et de colonisation, tout a été aboli : l'éducation, le savoir, le partage, le sens de la famille! Le peuple cambodgien se relève tout doucement de ses cendres et le souhait le plus cher d'Aline est que le Cambodge, pays qu'elle chérit, puisse s'épanouir, se développer, que les enfants accèdent à l'éducation. C'est pourquoi, elle partage son temps entre la France et le Cambodge pour mieux se consacrer à son pays en s'investissant dans les différentes actions au sein des orphelinats et centre de rééducation de jeunes délinquants au Cambodge. (cf son blog http://actionsaidescambodge.unblog.fr/category/presentation/) depuis juin 2008.

Aujourd’hui, son souhait le plus cher est de faire en sorte que les enfants cambodgiens les plus démunis accèdent à une bonne éducation par la scolarisation et l’apprentissage quotidien de toutes formes de politesse, savoir-vivre. Qu’ils acquièrent  une bonne hygiène pour maintenir une bonne santé,  et qu’ils soient heureux !

 
Presidente Honorine A Fitte
     
 
Lettre de la présidente
 
 
Engagement :
 
 
Le Cambodge est mon pays, l’un des pays les pauvres au monde, le pays où je suis née et que j’aime. Pays qui a connu des guerres successives depuis les années 70, la folie meurtrière des Khmers rouges, la colonisation du Vietnam de 1979 à 1989, laissant ainsi de nombreux orphelins livrés à eux-mêmes, ou à la merci de n’importe quel exploiteur de l’âme innocente de ses enfants. Tous ces malheurs ont entrainé le déracinement de ses habitants, l'égarement d'esprit des populations face aux choses normales dû à l'endoctrinement des Khmers rouges…
 
 
En bref, à ce jour, ce petit peuple se relève tout doucement de ses cendres et essaie d'oublier tant bien que mal cette période d'horreur qui a tout aboli : l'éducation, le savoir, le partage, le sens de la famille ! Vivant en France depuis plus de trente ans, après avoir acquis une éducation tant au niveau social qu’au niveau familial, mère de deux grands enfants, je suis sensible à la détresse humaine, à la souffrance des enfants qui ont perdu leur(s) parent(s).
 
C’est pourquoi, je me suis tournée vers les autres (les enfants et les pauvres de mon pays) pour leur apporter un peu de mon soutien, de mes expériences afin de les sensibiliser et leur donner surtout un moyen primordial, cher à mon cœur, l’accès à la scolarité. C’est en oeuvrant ainsi depuis plusieurs années qu’un jour, je me suis lancée en acceptant de devenir présidente bénévole (1er juin 2008) de l’association, l’Eléphant Blanc, à la demande du président co-fondateur R.Barthas. . J’ai quitté cette association depuis le 22 septembre 2012 et me consacre désormais à la FONDATION ELEPHANT BLANC.
 
L’engagement du plus profond de soi ne peut se matérialiser que par la présence régulière sur le terrain  par des VAT (Visites, Actions, Travail).
 
A ce jour, nous ne sommes pas nombreux mais nos actions se situent principalement sur le terrain car je partage désormais ma vie entre la France et le Cambodge. La France, où je suis arrivée en pleine adolescence, m’a donné cette force de me battre, cette liberté de combattre et surtout cette chance de m’en sortir, grâce à l’éducation que j’ai reçue de mes parents dès mon plus jeune âge et qui m’ont permis de suivre une scolarité normale.
 
C’est pourquoi, je crois fermement que pour s’en sortir dignement, les enfants doivent pouvoir accéder à la scolarisation, qui est une des principales formes de l’éducation par le savoir.
 

La FONDATION reçoit des bénévoles sans qui, notre travail sur le terrain ne pouvait pas être aussi efficace. Nous recevons aussi quelques dons (matériel et numéraires) d’amis ou d’entreprises et divers donateurs car notre principale action se situe travers l’aide aux orphelins et démunis financièrement et physiquement.

Je les remercie tous vivement.

 
Honorine A. Fitte
 
© Copyright Honorine A. Fitte 2012
Le droit du crédit-photo est la propriété d'Honorine A. Fitte et Fondation Elephant Blanc